La guerre en Ukraine, la crise de la globalisation économique normalisée et le retour à la fragmentation politique des marchés - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Rapport Année : 2023

La guerre en Ukraine, la crise de la globalisation économique normalisée et le retour à la fragmentation politique des marchés

Résumé

Russia's "special operation" in Ukraine is leading to a war of attrition, a deep crisis of globalization and the open-air awakening of power issues. Today, military budgets are increasing significantly, the nuclear threat is brandished. The armed conflict is characterized by heterogeneous support for Ukraine, but because of the economic sanctions applied on both sides, European markets have been very weakened by their energy dependence on Russia, which has led states to urgently seek new resources from substitute partners. The war itself is having deleterious effects on both national economies, even if the Russian economy, rich in natural resources, is showing unexpected short-term resilience. On the other hand, the attacked country has to deal with the destruction and shutdown of many factories destroyed or occupied by Russia. Internationally, Russia and Ukraine are major exporters of grain and this has resulted in a strong threat of global food shortages, which are likely to occur again each late spring. Due to the economic sanctions, international trade is experiencing disruptions in value chains, particularly in high-tech products. This raises the question of the fragility of globalization and economic interdependence for the national security of each country. All states, and in particular the United States, are taking measures to protect their industry, in the name of national security and a Keynesian and mercantilist economic policy designed to combat the recession. The power relations between states have been exacerbated, with a direct technological war between China and the United States. China, with the support of the BRICS, is proposing to become a mediator in the conflict, with the aim of eventually transforming the international economic order. Gradually, friend-shoring seems to be leading to the reconstitution of economic and military blocs, on the basis of still shifting borders. Questions of democracy, respect for human rights, the establishment of sustainable economic development and the fight against global warming are also raised.
« L’opération spéciale » de la Russie en Ukraine conduit à une guerre d’attrition, à une crise profonde de la globalisation et au réveil à ciel ouvert des enjeux de puissance. Aujourd’hui, les budgets militaires augmentent sensiblement, la menace nucléaire est brandie. Le conflit armé se caractérise par un soutien hétérogène à l’Ukraine, mais du fait des sanctions économiques appliquées de part et d’autre, les marchés européens ont été très fragilisés par leur dépendance énergétique à la Russie, ce qui a conduit les Etats à rechercher en urgence de nouvelles ressources auprès de partenaires de substitution. La guerre elle-même provoque des effets délétères sur les deux économies nationales, même si l’économie russe, riche de ses ressources naturelles, témoigne d’une résilience à court terme inattendue. En revanche, le pays attaqué doit faire face aux destructions et à l’arrêt de nombreuses usines détruites ou occupées par la Russie. Au niveau international, la Russie et l’Ukraine sont d’importants exportateurs de céréales et il en a résulté une forte menace de pénurie alimentaire mondiale, laquelle devrait encore se poser à chaque fin de printemps. Du fait des sanctions économiques, les échanges internationaux connaissent des ruptures des chaînes de valeurs, notamment dans les produits de haute technologie. Se pose alors la question des fragilités de la globalisation et de l’interdépendance économique pour la sécurité nationale de chaque pays. Tous les Etats, et notamment les Etats-Unis, engagent des mesures de protection pour leur industrie, au nom de la sécurité nationale et d’une politique économique keynésienne et mercantiliste à la fois destinée à lutter contre la récession. Les rapports de puissance entre les Etats se sont exacerbés, avec une guerre technologique directe entre la Chine et les Etats-Unis. La Chine, avec le soutien des BRICS, se propose de devenir un médiateur dans le conflit, avec pour objectif la transformation, à terme, de l’ordre économique international. Progressivement, le friend- shoring semble conduire à la reconstitution des blocs économiques et militaires, sur la base de frontières encore mouvantes. Se posent aussi les questions de la démocratie, du respect des droits de l’homme, de la mise en place d’un développement économique durable et de la lutte contre le réchauffement climatique.
Fichier principal
Vignette du fichier
La guerre en Ukraine, la crise de la globalisation économique normalisée et le retour à la fragmentation politique des marchés.pdf (1016.06 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04084729 , version 1 (28-04-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04084729 , version 1

Citer

Jacques Fontanel. La guerre en Ukraine, la crise de la globalisation économique normalisée et le retour à la fragmentation politique des marchés. Economistes contre la Course aux Armements. 2023. ⟨hal-04084729⟩

Collections

UGA LARA CESICE
121 Consultations
87 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More