Une croissance économique sans progrès humain - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Ouvrages Année : 2020

Une croissance économique sans progrès humain

Résumé

After the collapse of the Soviet Union, many liberal economists considered that war had become obsolete in democratic and liberal countries, at least on their territory. The history of the end of the 20th century and the beginning of the 21st century has reminded us of the continuous existence of power relations that are probably less expressed in armed conflicts, but which develop in the economic, social and political spheres. Economic competitiveness often leads to forms of economic warfare, with its strategies conducted by States as well as by multinational firms that have become very powerful. Economic globalization is in crisis, on the one hand because economic interdependence between states is leading to a return of mercantilist thinking in governmental actions, and on the other hand because social inequalities in the world have increased, particularly with regard to the situation of the super-rich, but also inequalities based on race, gender or territory. The pacifism of the market economy is put to the test and the balance of power between economic and political actors is always present, especially because with the rise of cyber weapons, international insecurity is potentially increasing, in a world where interdependence has once again become a factor of weakness for the world's citizens. A reflection based on the philosophy of "enlightened catastrophism" could reduce some areas of environmental insecurity.
Après l'effondrement de l'Union soviétique, nombre d'économistes de la pensée libérale considérait que, dans les pays démocratiques et libéraux, la guerre était devenue obsolète, au moins sur leur territoire. L'histoire de la fin du XXe siècle et celle du début du XXIe siècle ont rappelé l'existence continuelle de rapports de forces qui s'expriment sans doute moins dans des conflits armés, mais qui se développent dans les sphères économiques, sociales et politiques. La compétitivité économique conduit souvent à des formes de guerre économiques, avec ses stratégies conduites aussi bien par les Etats que par des firmes multinationales devenues très puissantes. La globalisation économique est en crise, d'une part parce que l'interdépendance économique entre les Etats conduit à un retour de la pensée mercantiliste dans les actions gouvernementales, et d'autre part parce que les inégalités sociales dans le monde se sont accentuées, au regard notamment de la situation des super riches, mais aussi des inégalités fondées sur la race, le sexe ou les territoires. Le pacifisme de l'économie de marché est mis à l'épreuve et les rapports de force entre les acteurs économiques et politiques sont toujours présents, notamment parce qu'avec l'essor des armes cybernétiques, l'insécurité internationale est potentiellement croissante, dans un monde où les interdépendances sont redevenues des facteurs de faiblesse pour les citoyens du monde. Une réflexion fondée sur la philosophie du « catastrophisme éclairé » pourrait réduire quelques zones d'insécurité environnementales.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020. Une croissance économique sans progrès humain.pdf (1.84 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03709037 , version 1 (29-06-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03709037 , version 1

Citer

Jacques Fontanel. Une croissance économique sans progrès humain : puissance, violence, éthique. Pax Economica. CESICE, Université Grenoble-Alpes. pp.192, 2020. ⟨hal-03709037⟩

Collections

UGA CESICE
29 Consultations
103 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More