La politique de la puissance militaire russe de Vladimir Poutine - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2008

La politique de la puissance militaire russe de Vladimir Poutine

Résumé

Russia's entire public organization is verticalized, and capitalism "à la russe" is reminiscent of an authoritarian plutocracy, dominated by a small number of oligarchs who directly or indirectly own all of the Federation's strategic sectors. After the crisis of the military-industrial complex, the Russian economy sought to develop in the civilian sector, especially in the hydrocarbon sector. At the beginning of the 21st century, Russia no longer wanted to renounce the power policy of the USSR, even if the rhetoric remained moderate. The war in Chechnya, then those of South Ossetia and Abkhazia testifies to the concern to recover the Russian-speaking territories in the bosom of the Federation and its special links with Belarus. However, the rapid advance of NATO to the gates of its borders seems to be prompting Moscow to react and to condemn the duplicity of the United States and Europe, which are not keeping their promise not to expand NATO towards Eastern Europe. Russia has not lost its taste for power and wants to keep its "historical" influence on all the territories they once dominated.
Toute l’organisation publique de la Russie est verticalisée et le capitalisme « à la russe » ne manque pas de faire penser à une ploutocratie autoritaire, dominée par des oligarques peu nombreux qui possèdent directement ou indirectement l’ensemble des secteurs stratégiques de la Fédération. Après la crise du complexe militaro-industriel, l’économie russe a cherché à se développer dans le secteur civil, notamment dans le secteur des hydrocarbures. Au début du XXIe siècle, la Russie n’a plus Moscou voulu renoncer à la politique de puissance de l’URSS, même si les discours restaient modérés. La guerre en Tchétchénie, puis celles de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie témoigne du souci de récupérer les territoires russophones dans le giron de la Fédération et ses liens particuliers avec la Biélorussie. Cependant, l’avancée rapide de l’OTAN aux portes de ses frontières semble inciter Moscou à réagir et à condamner la duplicité des Etats-Unis et de l’Europe qui ne respectent pas leur promesse de ne pas étendre l’OTAN en direction de l’Europe de l’Est. La Russie n’a pas perdu le goût de la puissance et elle veut conserver son influence « historique » sur tous les territoires qu’ils ont autrefois vassalisés.
Fichier principal
Vignette du fichier
2008. La politique de la puissance militaire russe de Vladimir Poutine.pdf (228.54 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03606644 , version 1 (12-03-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03606644 , version 1

Citer

Jacques Fontanel. La politique de la puissance militaire russe de Vladimir Poutine. Géoéconomie de la Russie, Dec 2008, Chambéry, France. ⟨hal-03606644⟩

Collections

UGA CESICE
68 Consultations
34 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More