Globalisation et guerres économiques - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 1999

Globalisation et guerres économiques

Résumé

While mercantilists saw economics as an effective weapon to develop the power of the Prince, classical and neoclassical economics gradually eliminated issues of conflict between states from their analyses, as if economic knowledge of the benefits of the market and competition would eventually lead to a peaceful optimal situation. However, modern history shows the use of economic factors by the most powerful states to coerce other states for reasons that are not economic. In this context, the economy is both a means and an end, as other theories such as Marxist analyses, the German historical school or the claims of the New International Economic Order have emphasised. In this context, with regard to recalcitrant countries, it is a matter of controlling or stopping trade or impoverishing them by preparing for war. The economy can be a diplomatic and strategic weapon and a powerful instrument of political action (effects of domination and violence). However, its results are slow to emerge and it has perverse effects for all actors.
Si les mercantilistes ont considéré l’économie comme une arme efficace pour développer la puissance du Prince, l’économie classiques et néoclassique ont peu à peu éliminé les questions de conflits entre les Etats de leurs analyses, comme si, à terme, la connaissance économique des bienfaits du marché et de la concurrence conduisait inéluctablement à une situation optimale pacifique. Pourtant, l’histoire moderne met en évidence l’utilisation des facteurs économiques des Etats les plus puissants pour contraindre d’autres Etats pour des raisons qui ne sont pas d’ordre économique. Dans ce contexte, l’économie est à la fois un moyen et une fin, comme l’ont souligné d’autres théories comme les analyses marxistes, l’école historique allemande ou les revendications du Nouvel Ordre Economique International. Dans ce contexte, à l’égard des pays récalcitrants, il s’agit de contrôler ou d’arrêter les échanges commerciaux ou de les appauvrir par la préparation à la guerre. L’économie peut constituer une arme diplomatique et stratégique et un instrument puissant d’action politique (effets de domination et de violence). Cependant, ses résultats sont longs à se dessiner et elle a des effets pervers pour l’ensemble des acteurs.
Fichier principal
Vignette du fichier
1999. Globalisation et guerres économiques 2.pdf (47.24 Mo) Télécharger le fichier
image (1).png (34.55 Ko) Télécharger le fichier
image (2).png (2.95 Ko) Télécharger le fichier
image (3).png (38.69 Ko) Télécharger le fichier
image (4).png (3.27 Ko) Télécharger le fichier
image (5).png (3.49 Ko) Télécharger le fichier
image.png (38.69 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Accord explicite pour ce dépôt

Dates et versions

hal-03282848 , version 1 (09-07-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03282848 , version 1

Citer

Jacques Fontanel. Globalisation et guerres économiques. Globalisation, mondialisation, régionalisation et économie de marché, Université Pierre Mendès France, 1999. ⟨hal-03282848⟩

Collections

UGA LIAMA CESICE
17 Consultations
7 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More