Capital-labour substitution in defence provision - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 1987

Capital-labour substitution in defence provision

Résumé

The choice between labour and capital arises for military expenditures necessary for national security. Economic constraints play a major role, because the military sector is highly technological and aims for the highest performance for its equipment, which has become very expensive. Should conscription be maintained? Is a highly capital-intensive defence function preferable? The countries that spend the most in military terms have higher per capita spending than other types of defence and the army is traditionally more "labour intensive".
Le choix entre le travail et le capital se pose pour les dépenses militaires nécessaires à la sécurité nationale. Les contraintes économiques interviennent fortement, car le secteur militaire est hautement technologique et qu’il vise les plus hautes performances pour ses matériels devenus alors fort onéreux. Faut-il maintenir une conscription ? Peut-on préférer une fonction de défense fortement intensive en capital ? Les pays les plus dépensiers en termes militaires ont des dépenses par personne supérieures aux autres types de défense et l’armée de terre est traditionnellement plus « travail intensive ».
Fichier principal
Vignette du fichier
Capital-labour substitution in defence provision.pdf (44.32 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03205374 , version 1 (22-04-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03205374 , version 1

Citer

Ron Smith, Anthony Humm, Jacques Fontanel. Capital-labour substitution in defence provision. Saadet Deger; Robert West. Defence, security and development, Pinter, 1987, 0-86187-905-8. ⟨hal-03205374⟩

Collections

UGA CESICE
13 Consultations
8 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More