Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Le secteur de la défense britannique. La facture de Milady

Résumé : L’étude du secteur de la défense britannique est aujourd’hui particulièrement difficile, car il n’y a plus de politique industrielle de défense engagée par le gouvernement conservateur. L’industrie d’armement dépend du marché militaire mondial, de la compétitivité des producteurs, du niveau de la technologie nationale et de la qualité de la recherche-développement. Le panorama n’est guère engageant, car le libre jeu du marché est exercé, remettant ainsi en cause l’effort de R&D de l’économie nationale. Il en résulte une restructuration de l’industrie. Les priorités stratégiques sont reconsidérées avec les événements d’Europe de l’Est et l’évolution du conflit au Moyen-Orient. Le Royaume-Uni admet la compétition avec les firmes d’armement étrangères, ce qui pose la question de l’indépendance de la défense nationale et de son rôle dans une OTAN à redéfinir. Si le gouvernement est nationaliste en termes politiques, il est très internationaliste dans le domaine commercial. Il est peu probable qu’il engage une politique industrielle d’armement national.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-02957695
Contributeur : Jacques Fontanel <>
Soumis le : lundi 5 octobre 2020 - 12:49:29
Dernière modification le : mercredi 7 octobre 2020 - 03:41:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-02957695, version 1

Collections

Citation

Ron Smith, Jacques Fontanel. Le secteur de la défense britannique. La facture de Milady. Economie et Humanisme, Economie et Humanisme, 1991, 316 (janvier-mars). ⟨hal-02957695⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

5

Téléchargements de fichiers

9