En guise de conclusion - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2006

En guise de conclusion

Résumé

The Russian economic situation is gradually improving after the crises of 1990 and 1998. Russia's economy has important and indisputable assets, but its history weighs on the confidence of national and international economic operators. Shock therapy was the solution provided to cope with a double transition, that of a planned economy to a market economy and that of a militarized economy to a civil economy. The already large underground economy before the collapse of the USSR accelerated its activities, because barter is a response to real inflation, to the arrears of all companies, to the instability of the banking system. Corruption is expressed at the highest levels of the state by the former nomenklatura and the privatization process has allowed numerous frauds and trafficking in an underground economy that has emerged from the official economy. When underground activity is accepted, it puts healthy and productive activities in difficulty, with this form of tax evasion that pollutes the conditions of economic competition.
La situation économique russe s’améliore progressivement après les crises de 1990 et 1998. L’économie de la Russie dispose d’atouts importants et incontestables, mais son histoire pèse sur la confiance des opérateurs économiques nationaux et internationaux. La thérapie de choc a été la solution prévue pour faire face à une double transition, celle d’une économie planifiée vers une économie de marché, et celle d’une économie militarisée vers une économie civile. L’économie souterraine déjà importante avant l’effondrement de l’URSS a accéléré ses activités, car le troc est une réponse à l’inflation réelle, aux arriérés de l’ensemble des entreprises, à l’instabilité du système bancaire. La corruption s’exprime aux plus hauts niveaux de l’Etat par l’ancienne nomenklatura et le processus de privatisation a permis de nombreuses fraudes et trafics d’une économie souterraine sortie du giron de l’économie officielle. Lorsque l’activité souterraine est acceptée, elle met en difficulté les activités saines et productives, avec cette forme d’évasion fiscale qui pollue les conditions de la concurrence économique.
Fichier principal
Vignette du fichier
L’économie russe face à la question de l’économie souterraine.pdf (26.8 Mo) Télécharger le fichier
image (1).png (34.46 Ko) Télécharger le fichier
image (2).png (3 Ko) Télécharger le fichier
image (3).png (3.27 Ko) Télécharger le fichier
image.png (35.22 Ko) Télécharger le fichier
Origine Accord explicite pour ce dépôt

Dates et versions

hal-02950133 , version 1 (29-09-2020)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02950133 , version 1

Citer

Jacques Fontanel, Thibault Fontanel. En guise de conclusion : l'économie russe face à la question de l'économie souterraine. Jacques Fontanel; Liliane Bensahel. L'économie souterraine : l'exemple de la Russie, L'Harmattan, pp.91-103, 2006, Les Idées et les théories à l'épreuve des faits, 2-296-00348-6. ⟨hal-02950133⟩

Collections

UGA CESICE
47 Consultations
24 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More