Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

L’Afrique et l’OMC : Le cas de Cancun

Résumé : La Conférence de l’OMC à Cancun s’est achevée sur un échec. Le processus de mondialisation proposé par les Etats-Unis et l’Europe, portant sur les investissements, la concurrence, la transparence des marchés publics et la facilitation des échanges, n’a pas convenu aux dirigeants des pays en voie de développement, pourtant souvent divisés. Les pays africains souhaitaient la suppression des subventions agricoles accordées par l’Union européenne et les Etats-Unis à leurs producteurs, mais une fin de non recevoir leur a été opposée. La loi du plus fort s’impose et la marge de manœuvre de l’Afrique est faible au regard de ses conditions économiques fragilisées. Cependant, la stratégie des pays africains témoigne de nouvelles coalitions en vue de mettre en place un marché plus équitable qui assure un revenu décent. Les discussions risquent d’être longues, le cycle de Doha est dans une mauvaise passe.. Lorsque l’Afrique dispose d’un incontestable avantage comparatif, à l’exportation ces produits se voient rendues moins concurrentielles par les droits de douane des pays développés. Au fond, le libéralisme avantage les pays les plus forts économiquement, comme le rappelait Friedrich List.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-02562803
Contributeur : Jacques Fontanel <>
Soumis le : lundi 4 mai 2020 - 23:27:52
Dernière modification le : vendredi 17 juillet 2020 - 09:20:04

Fichiers

L’Afrique et l’OMC - le c...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02562803, version 1

Collections

Citation

Jacques Fontanel, Antipas Touatam. L’Afrique et l’OMC : Le cas de Cancun. Guerres et conflits économiques, Université Pierre Mendès France Grenoble, 2004. ⟨hal-02562803⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

10

Téléchargements de fichiers

24