Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

L’Afrique et l’OMC, le cas de Cancun,

Résumé : La 5e Conférence de l’OMC de Cancun a été un échec, à la fois pour le processus de la mondialisation et pour les pays en développement. Tous les sujets abordés concernant les investissements, la concurrence, la transparence des marchés publics et la facilitation des échanges n’ont abouti, car les Etats africains ont considéré que certaines négociations é-agricoles (concernant notamment le coton) devaient être prioritairement abordées, au regard des droits de douane qui leur sont imposés. Les 49 Etats des PMA (Pays les Moins Avancés) ont alors affirmé qu’ils préféraient l’absence d’accord à un mauvais accord. Il en a résulté une fin de non recevoir des revendications africaines et la marge de manœuvre s’est avérée relativement faible pour l’Afrique, même si elle a enfin révélée une nouvelle solidarité.. Si le libéralisme violent s’impose, il peut aussi conduire à de sévères et sanglantes fractures dans le monde.
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-02509484
Contributeur : Jacques Fontanel <>
Soumis le : lundi 16 mars 2020 - 19:01:47
Dernière modification le : vendredi 17 juillet 2020 - 09:20:04
Archivage à long terme le : : mercredi 17 juin 2020 - 15:30:57

Fichier

Afrique et OMC Le cas de Cancu...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02509484, version 1

Collections

Citation

Jacques Fontanel, Touatam Antipas. L’Afrique et l’OMC, le cas de Cancun,. Géopolitique Africaine / African Geopolitics, Geopolitique Africaine S.A., 2004. ⟨hal-02509484⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27

Téléchargements de fichiers

41