Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Lorsque enseignant et apprenants migrants utilisent Facebook : quelles variétés dans les usages ?

Abstract : De nombreuses études, relevant de champs aussi divers que la sociologie, la communication et l'anthropologie se sont intéressées aux usages des TIC par les migrants. Elles ont notamment permis de mettre en évidence les finalités de ces usages, à savoir entretenir et tisser des liens permanents entre les migrants et leur communauté d’origine, mais également aider ces derniers à s’intégrer dans le pays d’accueil (Codagogne & Kluzer, 2011). Elles ont aussi rendu compte de leurs effets, qu’ils soient positifs (empowerment), ou négatifs, lorsqu’ils donnent lieu par exemple à la création d’inégalités socionumériques (Collin & al. 2015). Peu d’études, pourtant, ont exploré les usages éducatifs des technologies numériques par les adultes migrants. Notre communication qui s’inscrit dans la thématique du colloque « Usages du numériques et éducation » rendra compte d’une expérience d’utilisation de Facebook dans un cours de FLE à l’attention d’adultes migrants. Cette expérience s’est déroulée sur une période courte au CUEF (Centre Universitaire d’Études Françaises) de Grenoble, durant le mois de mai 2017. Dans le but d’enrichir la formation en présentiel, et tout en se basant sur des usages du numérique déclarés par ce public, l’enseignante a créé deux groupes Facebook pour d’une part mutualiser les travaux réalisés en lien avec le cours, et d’autre part encourager les apprenants à partager des ressources et à échanger entre eux. En nous appuyant sur les travaux qui portent sur l’utilisation de Facebook dans l’enseignement apprentissage des langues (par exemple, Aydin, 2015 ; Celik, 2015) mais également sur les recherches portant sur les usages du numérique par les adultes migrants, nous nous demanderons dans quelle mesure les usages attendus par l’enseignante (notamment à travers les consignes et les feedback) ont rencontré ceux des apprenants. De quelle façon ces derniers se sont-ils approprié ces espaces ? Est-ce que leur manière de s’engager dans les échanges s’est appuyée sur leur expérience d’utilisation de Facebook dans d’autres contextes ? Pour conduire cette étude de cas, nous nous appuierons sur des données constituées en dehors du contrôle du chercheur (données invoquées selon Van der Maren (1996)), échanges en ligne sur les deux groupes Facebook et sur un groupe Messenger créé à l’initiative des apprenants, et sur des entretiens semi-directifs réalisés auprès de l’enseignante et des apprenants (données provoquées). Dans la mesure où nous nous situons dans une perspective compréhensive, notre objectif n’est pas d’évaluer le dispositif mis en place, mais d’appréhender les perceptions et les usages de ce public d’apprenants et de l’enseignante.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01927577
Contributeur : Thierry Soubrié <>
Soumis le : lundi 19 novembre 2018 - 23:37:06
Dernière modification le : mardi 6 octobre 2020 - 12:40:29

Identifiants

  • HAL Id : hal-01927577, version 1

Collections

TICE | UGA

Citation

Charlotte Dejean, Thierry Soubrié. Lorsque enseignant et apprenants migrants utilisent Facebook : quelles variétés dans les usages ?. 4ème colloque international franco-espagnol, Feb 2018, Granada, Espagne. ⟨hal-01927577⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

56