Les dynamiques de l’engagement anti-nucléaire en France après la catastrophe de Fukushima. Rupture ou continuité des modalités d’action dans l’espace public ? - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2012

Les dynamiques de l’engagement anti-nucléaire en France après la catastrophe de Fukushima. Rupture ou continuité des modalités d’action dans l’espace public ?

Résumé

Le 11 mars 2011, l'accident nucléaire de la centrale de Fukushima engendre un processus de décrédibilisation et de brouillage de l'image de l'énergie électronucléaire, transformant alors très rapidement cet accident en une crise internationale. Elle se révèle être une opportunité politique pour la mouvance anti-nucléaire française de remettre en cause le consensus dominant sur les bienfaits de l'atome civil. Cette communication se propose de montrer que nous assistons plutôt à un prolongement d'une dynamique ancienne et des rapports de force qui l'animent plutôt qu'à l'émergence de nouvelles modalités d'action dans l'espace public.
Fichier principal
Vignette du fichier
Actes_JDIIAC2012.pdf (285.37 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte
Loading...

Dates et versions

hal-01191629 , version 1 (02-09-2015)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01191629 , version 1

Citer

Mikael Chambru. Les dynamiques de l’engagement anti-nucléaire en France après la catastrophe de Fukushima. Rupture ou continuité des modalités d’action dans l’espace public ?. Journées doctorales Crises critiques : un sujet, une posture, une écriture en dialogue, École des hautes études en sciences sociales (EHEES), Dec 2012, Paris, France. ⟨hal-01191629⟩

Collections

UGA GRESEC
193 Consultations
191 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More