Du côté des frères Grimm. Les sorcières des contes de Grimm ont-elles toujours été vieilles, laides et méchantes ? Archéologie d’un personnage - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue La Grande Oreille. La revue des arts de la parole Année : 2018

Du côté des frères Grimm. Les sorcières des contes de Grimm ont-elles toujours été vieilles, laides et méchantes ? Archéologie d’un personnage

Résumé

Cet article part non pas du texte final des Grimm, mais plutôt du souvenir et des impressions qu’il laisse en nous, impressions de lecture qui se mélangent avec celles laissées par la célèbre adaptation par Walt Disney du conte de « Blanche-Neige », qui vient faire écran au souvenir du texte à proprement parler. Cette analyse illustre la manière dont les frères Grimm ont – sciemment ou non – contribué à créer le personnage de la sorcière, par un jeu de références d’un conte à l’autre de leur recueil, qui contribue à créer chez le lecteur une sorte de portrait-robot. Cet exemple questionne également le rapport entre l’œuvre originale et son/ses adaptation(s), tous deux étant compris comme créations indépendantes. Les constats auxquels aboutit cette étude pourraient être utilement transposés à d’autres personnages types du recueil des Grimm, afin de mieux décrypter, là encore, les mécanismes permettant de façonner l’imaginaire du lecteur.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03650240 , version 1 (24-04-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03650240 , version 1

Citer

Natacha Rimasson-Fertin. Du côté des frères Grimm. Les sorcières des contes de Grimm ont-elles toujours été vieilles, laides et méchantes ? Archéologie d’un personnage. La Grande Oreille. La revue des arts de la parole, 2018, 75, pp.79-81. ⟨hal-03650240⟩

Collections

UGA ILCEA4
366 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More