Les critiques du choix de la thérapie de choc - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2003

Les critiques du choix de la thérapie de choc

Résumé

Russian economists were initially in favour of a gradual move from a planned economy to a market economy. Under the influence of the International Monetary Fund and Western experts, the transition was accelerated by the so-called "shock therapy" policy, on the one hand to make the process irreversible by reducing the authoritarian role of the state, and on the other hand by the blind trust in the quasi-automatic regulatory qualities of the market economy. Many economists, however, have called for the maintenance of a regal power capable of safeguarding the collective interests of citizens and the indispensable role of public authorities in the regulation and orientation of the national economy. Russia has had to face a double transition, from a highly militarised economy to a competitive one for which it was not well prepared. The conversion of the arms industries made many investments obsolete. Shock therapy has caused considerable economic and social damage, with the absence of necessary public investment, and cuts in health and education spending.
Les économistes russes étaient, au départ, plutôt favorables à une démarche graduée d’une économie planifiée vers une économie de marché. Sous l’influence du Fonds Monétaire International et des experts occidentaux, la transition a été accélérée par la politique dite de « thérapie de choc », d’une part pour rendre irréversible le processus en marche en réduisant le rôle autoritaire de l’Etat et d’autre part par la confiance aveugle dans les qualités de régulation quasi automatique de l’économie de marché. De nombreux économistes ont pourtant réclamé le maintien d’une puissance régalienne capable de sauvegarder les intérêts collectifs des citoyens et le rôle indispensable des autorités publiques dans la régulation et l’orientation de l’économie nationale. La Russie a eu à faire face à une double transition, avec le passage d’une économie fortement militarisée à une économie concurrentielle pour laquelle elle n’était pas bien préparée. La conversion des industries d’armement a rendu de nombreux investissements obsolètes. La thérapie de choc a provoqué des dégâts économiques et sociaux considérables, avec l’absence des investissements publics nécessaires, les coupes sombres dans les dépenses de santé et d’éducation.
Fichier principal
Vignette du fichier
2003. Les critiques du choix de la thérapie de choc.pdf (145.28 Ko) Télécharger le fichier
image (1).png (35.98 Ko) Télécharger le fichier
image (2).png (3.13 Ko) Télécharger le fichier
image (3).png (3.17 Ko) Télécharger le fichier
image.png (39.07 Ko) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03233928 , version 1 (25-05-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03233928 , version 1

Citer

Jacques Fontanel, Ivan Samson. Les critiques du choix de la thérapie de choc. Jacques Fontanel; Ivan Samson. Les liaisons dangereuses entre l'État et l'économie russes, l'Harmattan, pp.36-51, 2003, Pour comprendre, 2-7475-4451-6. ⟨hal-03233928⟩

Collections

UGA CESICE
28 Consultations
337 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More