La science économique comme idéologie. La science de gestion comme viatique de l’actionnaire - Université Grenoble Alpes Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Marché et Organisations Année : 2021

La science économique comme idéologie. La science de gestion comme viatique de l’actionnaire

Résumé

Since the generalisation of the market economy, economic science has sounded the death knell for political economy. In this context, the market was omnipotent and the State had to concentrate its activity on the organisation of a regalian domain, often fluctuating and rather regressing according to private interests. Management science itself gave tools to companies within the framework of an economic system that advocated individual interest as the determining objective for each of the economic actors. Today, with the Covid-19 pandemic, the analyses of liberal economists are becoming obsolete in the face of a deep economic and social crisis. The economy is now revealing its eminently political character. The international, national and local public sectors organized the fight against the crisis of the market economy. The state once again became the central actor in the management of the national economy, and it was then led to make political choices that would redraw the economic and social structures of the country, particularly in the face of the large multinational firms and the ambitions of other nations. The profoundly political and social character of a globalized economy is highlighted by this crisis, which is characterized by the violence of relations between states and between citizens.
La science économique comme idéologie La science de gestion comme viatique de l'actionnaire Éric Brunat et Jacques Fontanel Revue Marché et Organisations n°41 2021 Depuis la généralisation de l'économie de marché, la science économique a sonné le glas de l'économie politique. Dans ce contexte, le marché était omnipotent et l'Etat devait concentrer son activité sur l'organisation d'un domaine régalien, souvent fluctuant et plutôt régressif en fonction des intérêts privés. La science du management elle-même a donné des outils aux entreprises dans le cadre d'un système économique qui prônait l'intérêt individuel comme objectif déterminant pour chacun des acteurs économiques. Aujourd'hui, avec la pandémie de Covid-19, les analyses des économistes libéraux deviennent obsolètes face à une profonde crise économique et sociale. L'économie révèle désormais son caractère éminemment politique. Les secteurs publics internationaux, nationaux et locaux organisent la lutte contre la crise de l'économie de marché. L'État redevient l'acteur central de la gestion de l'économie nationale, et il est alors amené à faire des choix politiques qui redessinent les structures économiques et sociales du pays, notamment face aux grandes firmes multinationales et aux ambitions des autres nations. Le caractère profondément politique et social d'une économie mondialisée est mis en évidence par cette crise, qui se caractérise par la violence des relations entre les États et entre les citoyens.
Fichier principal
Vignette du fichier
12 08 Brunat Fontanel version à valider faire résumés en F et Ang La science économique comme idéologie (1).pdf (229.11 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03232720 , version 1 (22-05-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03232720 , version 1

Citer

Eric Brunat, Jacques Fontanel. La science économique comme idéologie. La science de gestion comme viatique de l’actionnaire. Marché et Organisations, 2021, Crise pandémique, crise globale : réalité et controverses théoriques, 41, pp.59-77. ⟨hal-03232720⟩
66 Consultations
294 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More