Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

Les choix économiques entre les actions individuelles et l’action collective

Résumé : La théorie des jeux démontre l’intérêt de la coopération pour les acteurs économiques. La concertation est susceptible de produire de meilleurs résultats que la concurrence et la compétition. L'Etat doit définir ces droits de propriété, compte tenu des effets externes qui peuvent avoir des effets néfastes sur l'ensemble de la collectivité. Il faut définir des modèles uniques de droits partout où cela est possible afin de maximiser la valeur de la production, car les coûts du marchandage sont élevés. Il est donc nécessaire d’accepter une certaine limitation de la liberté individuelle par la réglementation. L’analyse du contrat entre l’Etat et les citoyens en termes de droits de propriété permet de trouver un équilibre social. L’allocation optimale des ressources et l’agrégation des préférences sont étudiées sur la base du principe d’optimalité parétien, les tests de compensation de Hicks et Kaldor et la question de l’agrégation de la fonction de préférence.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-02878256
Contributeur : Jacques Fontanel <>
Soumis le : lundi 29 juin 2020 - 14:48:29
Dernière modification le : vendredi 17 juillet 2020 - 09:20:04

Fichier

Les choix économiques entre ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02878256, version 1

Collections

Citation

Jacques Fontanel. Les choix économiques entre les actions individuelles et l’action collective. Les fondements de l’action économique de l’Etat, Université Pierre Mendès France Grenoble, 2000. ⟨hal-02878256⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

24

Téléchargements de fichiers

25