Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Lieux communs, refuges narratifs ? : Le Rouge et le Noir et les Mémoires de Marmontel

Résumé : Le Rouge et le Noir, lu en tant que « récit de vie », peut être rapproché des Mémoires du temps de Stendhal, notamment des Mémoires d’un père de Jean-François Marmontel, ouvrage dont s’inspire le début du roman comme d’un contre-modèle. Le roman de Stendhal s’attaque, à travers la peinture de ses lieux et milieux, aux lieux communs et à l’esthétique d’embellissement très présents dans les Mémoires de Marmontel tout comme dans nombre de récits édifiants des XVIIIe et XIXe siècles. En s’affrontant à ces modèles autobiographiques, le roman met en débat la forme biographique tout en l’adoptant, afin de penser les « leçons » à tirer d’un récit de vie. Stendhal construit son roman contre le geste d’allure paternelle commun à nombre de Mémoires de son époque, fondé sur la transmission d’un savoir et d’une morale, et lui oppose un programme poétique alternatif et critique.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01955646
Contributeur : Philipp Lammers <>
Soumis le : vendredi 14 décembre 2018 - 14:55:57
Dernière modification le : vendredi 31 juillet 2020 - 03:46:29

Identifiants

  • HAL Id : hal-01955646, version 1

Collections

CNRS | UGA

Citation

Philipp Lammers. Lieux communs, refuges narratifs ? : Le Rouge et le Noir et les Mémoires de Marmontel. Romantisme : la revue du dix-neuvième siècle, Armand Colin, 2018, La Charité, 2018 (2), pp.107-117. ⟨hal-01955646⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35