Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

La réalisation de l’excuse en moyen français : une recherche en pragmatique historique

Résumé : L’acte de langage de l’excuse semble moins fréquent au Moyen Âge qu’à notre époque. Le changement des réalisations de l’excuse ainsi que le changement des conditions pragmatiques de sa production témoignent d’une évolution vers une société moins hiérarchisée, dans laquelle l’excuse peut désormais être réciproque et ne s’exerce plus uniquement de l’inférieur vers le supérieur. Trois réseaux lexicaux structurent la demande de pardon, à divers degrés d’intensité. Ils permettent de réaliser des actes de langage destinés à rétablir l’harmonie entre offenseur et offensé et leur récurrence signale leur dimension rituelle : 1. autour du verbe déplaire, c'est-à-dire « ne vous déplaise », ou plus rarement, chaloir, ennuyer ou courroucer, employés sous forme négative, qui visent à apaiser l’offensé; 2.autour du verbe excuser relativement peu employé sous forme performative mais qui entre dans des constructions formulaires du type « tenez moi ou ayez moi pour excusé » ; 3. autour du verbe pardonner qui renvoie explicitement à une demande de pardon chrétienne. Ces verbes sont utilisés un peu différemment selon une gradation qui va de l’excuse la plus faible et la plus conventionnelle– verbe déplaire – à l’excuse la plus forte, autour du verbe pardonner.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01943900
Contributeur : Corinne Denoyelle <>
Soumis le : mardi 4 décembre 2018 - 11:32:59
Dernière modification le : mercredi 14 octobre 2020 - 04:16:49

Identifiants

  • HAL Id : hal-01943900, version 1

Collections

CNRS | UGA

Citation

Corinne Denoyelle. La réalisation de l’excuse en moyen français : une recherche en pragmatique historique. Revue de Sémantique et Pragmatique, Presses de l'Université d'Orléans, A paraître. ⟨hal-01943900⟩

Partager