Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Vers un modèle fonctionnel pour l’analyse du lexique des émotions dans cinq langues européennes

Résumé : Cette étude a été réalisée dans le cadre du projet franco-allemand ANR/DFG EMOLEX. Elle a pour objectif d’analyser les lexies des émotions appartenant à trois champs sémantiques surprise, déception et respect dans cinq langues européennes (français, anglais, allemand, espagnol et russe). Le travail s’appuie sur deux approches complémentaires: l’étude du lexique à travers sa combinatoire lexico-syntaxique (Novakova&Tutin 2009, Tutin et al. 2005,) combinée à une approche lexico-statistique de la fréquence des associations lexicales spécifiques (Blumenthal 2008, Diwersy 2007). L’étude est fondée sur de vastes corpus comparables multilingues, syntaxiquement annotés, composés de textes journalistiques et littéraires de 130 M. de mots par langue. Nous analysons d’abord quelques dimensions sémantiques spécifiques, véhiculées par les collocations de ces trois champs (par ex. l’intensité crushing disappointement, grosse déception, más sorprendente, eine massive Enttaüschung, ou la manifestation de l’émotion larmes de dépit, Ausruf des Erstaunens), analyse qui aboutit à l’élaboration des profils combinatoires contrastifs des lexies (Blumenthal 2007). Nous montrons par la suite la façon dont s’articule le niveau sémantique aux relations syntaxiques entre les éléments constitutifs des associations lexicales (collocations). Nous faisons l’hypothèse que les associations entre le mot pivot et le collocatif qui expriment différentes dimensions sémantiques (intensité, polarité, aspect, causativité, manifestation, contrôle de l’émotion) ont des préférences pour des positons et, de là, pour des fonctions syntaxiques spécifiques (cf. le Lexical priming de Hoye 2005). Nous comparons les structures actancielles des verbes des champs de surprise et de respect, à travers le changement des diathèses (active, passive, moyenne) dans le but d’identifier les dynamiques informationnelles au sein de la phrase (les différentes stratégies de centrage sur les différents participants à l’affect) afin de dresser les profils discursifs des verbes émotionnels étudiés. Cette approche qui articule les trois niveaux (sémantique, syntaxique et discursif), à la fois globale et fine aboutit à l’élaboration d’un modèle fonctionnel pour l’analyse du lexique émotionnel qui pourrait être appliqué à l’analyse d’autres types de lexique
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01888118
Contributeur : Iva Novakova <>
Soumis le : samedi 10 novembre 2018 - 20:15:25
Dernière modification le : jeudi 19 novembre 2020 - 15:40:11

Identifiants

  • HAL Id : hal-01888118, version 1

Collections

Citation

Iva Novakova, Elena Melnikova. Vers un modèle fonctionnel pour l’analyse du lexique des émotions dans cinq langues européennes. Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, Peeters Publishers, 2013, t. CVIII (2013), fasc. 1,, pp.131-160. ⟨hal-01888118⟩

Partager