Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Des groupes Facebook en complément d'un cours de FLE à destination d'adultes migrants : des formes éducatives variées qui ne vont pas de soi

Résumé : De nombreuses études, relevant de champs aussi divers que la sociologie, la communication et l'anthropologie se sont intéressées aux usages des TIC par les migrants. Elles ont notamment permis de mettre en évidence les finalités de ces usages, à savoir entretenir et tisser des liens permanents entre les migrants et leur communauté d’origine, mais également aider ces derniers à s’intégrer dans le pays d’accueil (Codagogne & Kluzer, 2011, Collin & al. 2015). Peu d’études ont encore exploré les usages éducatifs des technologies numériques par les adultes migrants, quand bien même, depuis les travaux de Diminescu (2010) sur la figure du « migrant connecté », la tentation est grande de construire des dispositifs de formation mêlant présentiel et distance et reposant sur l’utilisation de réseaux socionumériques. Mais comment s’effectue la rencontre entre d’une part, des usages personnels des technologies numériques et, d’autre part, des usages éducatifs formels ? Notre communication qui s’inscrit dans la thématique « apprentissages informels » du colloque, rendra compte d’une expérience d’utilisation de Facebook dans un cours de FLE à l’attention d’adultes migrants. Cette expérience s’est déroulée sur une période courte au CUEF (Centre Universitaire d’Études Françaises) de Grenoble, durant le mois de mai 2017. Dans le but d’enrichir la formation en présentiel, et tout en se basant sur des usages du numérique déclarés par ce public, l’enseignante a créé deux groupes sur Facebook : - Le premier, baptisé « Groupe de travail », était destiné à poursuivre des activités initiées en présentiel. Il servait également de support à des ressources pédagogiques complémentaires ; - Le second, intitulé « Partageons ! », avait pour ambition d’inciter les apprenants à participer de manière moins formelle, à s’exprimer en temps que sujet personne (Moore & Simon 2002). Un groupe de discussion a par ailleurs été créé en cours de formation à l’initiative des apprenants, sur Messenger, à la fois, selon les mots d’une apprenante, pour « partager quelque chose pour apprendre », mais aussi pour « envoyer des drôles de choses ». Nous nous demanderons dans cette communication comment les apprenants et l’enseignante se sont emparés des trois groupes présentés ci-dessus, qui correspondent à autant d’espaces interlocutifs différents. Quelles modalités d’intervention observe-t-on de part et d’autre ? Les acteurs sont-ils parvenus à construire une représentation partagée de chaque lieu d’échange, ou relève-t-on au contraire des disparités dans les usages ? Pour essayer de répondre à ces questions, nous nous appuierons non seulement sur les travaux qui portent sur l’utilisation de Facebook dans l’enseignement-apprentissage des langues (Aydin, 2015 ; Celik, 2015), sur les recherches qui s’intéressent aux usages éducatifs du numérique par les adultes migrants (Kluzer & al. 2012 ; Collin & al. 2015 ; Spotti & al. 2010), mais aussi aux travaux qui cherchent à saisir la variété des formes que peuvent prendre les situations de formation (Montandon 2005 ; Brougère & Bézille 2007). Pour conduire cette étude, nous analyserons des données diverses : les documents conçus par l’enseignante rendant compte de la conception du dispositif, les interventions (langagières ou non) des participants sur Facebook et enfin, les discours des apprenants recueillis au cours d’entretiens. Les premières étapes de l’analyse permettent de rendre compte de la porosité, voire d’un entremêlement entre les espaces en même temps que la constitution d’une micro-communauté clairement orientée vers des finalités diverses, du côté des apprenants.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01878716
Contributeur : Thierry Soubrié <>
Soumis le : vendredi 21 septembre 2018 - 13:24:17
Dernière modification le : mardi 28 juillet 2020 - 08:27:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-01878716, version 1

Collections

TICE | UGA

Citation

Charlotte Dejean, Thierry Soubrié. Des groupes Facebook en complément d'un cours de FLE à destination d'adultes migrants : des formes éducatives variées qui ne vont pas de soi. Echanger pour apprendre en ligne, Jun 2018, Grenoble, France. ⟨hal-01878716⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

75