Du bien voir au bien dire (et vice versa) : Les Caractères de La Bruyère ou les exercices du regard

Résumé : Témoin d'une époque qui fut, au seuil de la modernité, celle d'une profonde "mutation du visible" (selon la formule de Philippe Hamou), le livre de La Bruyère est tout entier sous-tendu par le projet d'une éducation du regard. C'est à ce dessein central que répondent les options rhétoriques et stylistiques du moraliste: sa décision de s'inscrire dans la tradition des caractères, mais aussi, et concurremment, sa dette à l'égard du genre épigrammatique. Et ce rapport d'étroite intrication entre l'art du bien dire et celui du bien voir n'est pas à sens unique: si le dispositif textuel des Caractères procède du regard qui le requiert et le façonne, il est aussi, en retour, l'espace où ce regard s'essaie, s'ajuste, s'aiguise – en un mot, s'exerce.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Paul Dirkx. LŒil littéraire. La vision comme opérateur scriptural, Presses de l’Université de Rennes, 2015, 978-2-7535-3698-2
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01615420
Contributeur : David Sierra <>
Soumis le : jeudi 12 octobre 2017 - 13:12:08
Dernière modification le : samedi 27 octobre 2018 - 18:43:48

Identifiants

  • HAL Id : hal-01615420, version 1

Collections

Citation

Bernard Roukhomovsky. Du bien voir au bien dire (et vice versa) : Les Caractères de La Bruyère ou les exercices du regard. Paul Dirkx. LŒil littéraire. La vision comme opérateur scriptural, Presses de l’Université de Rennes, 2015, 978-2-7535-3698-2. 〈hal-01615420〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

55