Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Pré-publication, Document de travail

Réponses physiologiques à l'effort dans l'hypertension artérielle pulmonaire post embolique

Résumé : L'hypertension pulmonaire thromboembolique (HTP-TEC) constitue le 4ème groupe de la classification des hypertensions pulmonaires. Elle est la conséquence de la résorption incomplète d'embols pulmonaires, qui restent attachés à la paroi vasculaire avec formation de rétrécissements et d'obstructions au niveau des vaisseaux conduisant à une augmentation des résistances vasculaires et une défaillance cardiaque droite. Par la suite, il apparait un remodelage des vaisseaux précapillaires associé à des hauts niveaux de débit et de pression dans les régions pulmonaires non occluses, similaire à l'hypertension artérielle pulmonaire. Cette atteinte vasculaire pulmonaire est à l'origine des atteintes circulatoires et ventilatoires, entrainant ainsi une dyspnée progressive, symptôme principal de cette pathologie avec une limitation à l'effort. Trois possibilités thérapeutiques sont disponibles dans l'HTP-TEC, selon le niveau des obstructions : 1) le traitement chirurgical, traitement de référence des lésions des artères principales, lobaires et segmentaires ; 2) un traitement médicamenteux ; 3) l'angioplastie des artères pulmonaires ; ces 2 dernières possibilités concernent les patients inopérables. L'angioplastie pulmonaire est une nouvelle méthode de traitement des HTP-TEC inopérables ou persistantes après chirurgie. Cette technique est classée en recommandation IIB dans les dernières recommandations de l'hypertension pulmonaire pour les patients inopérables. Elle est réalisée à l'aide d'un cathéter guide selon les mêmes modalités qu'une angioplastie coronaire ou vasculaire permettant l'amélioration ou le rétablissement du flux dans le territoire occlus. Les centres experts ont ajouté cette technique à leur stratégie thérapeutique mais des études sont nécessaires pour évaluer les effets à long terme. En France, 2 centres seuls réalisent cette procédure: le centre Marie Lannelongue à Paris et le CHU Grenoble Alpes. Des études ont montré après angioplastie une amélioration des paramètres hémodynamiques, de la qualité de vie et des capacités à l'exercice. Cependant, aucune étude à ce jour ne permet de comprendre les mécanismes physiologiques à l'effort permettant d'expliquer ces améliorations après une procédure d'angioplastie des artères pulmonaires. Les perspectives de ce travail sont d'expliquer les effets de l'angioplastie sur les réponses physiologiques à l'effort des patients atteints d'HTP-TEC et probablement mieux définir les bon candidats à cette thérapeutique mini-invasive qui pourrait concerner plus de 200 patients en France chaque année.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01953772
Contributeur : Sarah Hamant <>
Soumis le : jeudi 13 décembre 2018 - 11:39:47
Dernière modification le : mardi 28 juillet 2020 - 03:02:24

Identifiants

  • HAL Id : hal-01953772, version 1

Collections

LBFA | UGA

Citation

Marie Davard. Réponses physiologiques à l'effort dans l'hypertension artérielle pulmonaire post embolique. 2018. ⟨hal-01953772⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

46