Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Echanges en ligne dans le cadre d'un cours de master FLE à distance : du "merci" de politesse au "merci" de reconnaissance

Abstract : Avec le développement des dispositifs de formation dits « hybrides », c’est-à-dire alternant des temps de formation sur place et à distance, et des dispositifs entièrement à distance, beaucoup de travaux de recherche se sont attelés à faire ressortir certaines spécificités de la communication pédagogique médiatisées par ordinateur (ou CMO pédagogique). Un récent colloque organisé à l’université Stendhal-Grenoble 3 (http://w3.u-grenoble3.fr/epal/index.html) a permis de dégager cinq principaux axes d’étude parmi lesquels deux portent spécifiquement sur les échanges : l’effet des outils et les dimensions socio-affective, socio-cognitive et socio-culturelle des interactions. Ce dont je souhaite rendre compte à travers cette communication est combien l’utilisation d’un outil de communication, en l’occurrence un forum de discussion, nécessite, de la part des participants, un temps d’adaptation et d’appropriation des « règles du genre », en l’occurrence celles en vigueur dans un forum pédagogique proposé en appui de tâches de type débat et étude de cas (cf. [Mangenot, 2003]). Le corpus qui servira de base à mon analyse est constitué de l’ensemble des messages échangés par les étudiants ayant participé au tutorat en ligne du cours de « Technologie de l’information et de la communication et enseignement/apprentissage du FLE » proposé dans le cadre de la première année de master FLE de l’université Stendhal durant l’année universitaire 2006/2007, ce qui représente à peu près 2000 messages. Dans la mesure où l’une des spécificités des forums pédagogiques de type collaboratif est le fort investissement socio-affectif des participants, je me concentrerai sur l’acte de langage remercier, à travers l’utilisation des formes « merci » et « remercier » et tenterai de rendre compte de la façon dont les différentes valeurs pragmatiques de ces formes se distribuent dans le corpus, au fur et à mesure de la mise en ligne des tâches. Pour cela, j’aurai recours à une méthode d’analyse essentiellement quantitative : inventaire des formes à l’aide du logiciel Nooj, caractérisation de chaque item à l’aide de critères élaborés à partir du cadre d’analyse fournit par Catherine Kerbrat-Orecchioni [Kerbrat-Orecchioni, 2005] (politesse positive vs. politesse négative, présence ou non de justification en terme évaluatif ou affectif, objet et poids du remerciement) et traitement des données à l’aide d’un logiciel de statistiques. J’illustrerai par ailleurs les grandes lignes qui se dégageront de cette étude à partir du parcours d’un ou de deux étudiants. Ce travail aura pour objet de vérifier les trois hypothèses suivantes : au fil de l’année, la politesse négative diminue au profit de la politesse positive (1), l’investissement affectif et évaluatif est plus important (2) et l’objet des remerciements évolue, des ressources, astuces et documents mis en ligne par les uns et les autres, aux étayages cognitifs (3).
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01927587
Contributeur : Thierry Soubrié <>
Soumis le : lundi 19 novembre 2018 - 23:55:08
Dernière modification le : mercredi 15 juillet 2020 - 09:42:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-01927587, version 1

Collections

Citation

Thierry Soubrié. Echanges en ligne dans le cadre d'un cours de master FLE à distance : du "merci" de politesse au "merci" de reconnaissance. Internet : besoin de communiquer autrement. Les relations triangulaires, Oct 2008, Sofia, Bulgarie. ⟨hal-01927587⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

35