Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

« Rhétorique et simplexité : esthétique de la décision »

Résumé : Le point de départ de la réflexion est un rapprochement, proposé par Emmanuelle Danblon, entre le concept ancien de prudentia (et donc la rhétorique ancienne) du concept moderne (Alain Berthoz) de simplexité. Le mot d’esthétique cherche à décrire les sentiments de l’auditeur-juge, celui qui décide à l’issue d’un discours. Deux traits régissent cette esthétique. Le premier est le passage irréversible du temps. Une dramaturgie du sablier se met en place, qui reproduit les trois temps de toute décision comme de toute phronèsis: a) crise ou passé, b) décision proprement dite ou présent, c) application ou avenir. Le second trait est le sens des responsabilités. L’auditeur-juge éprouve qu’il est au pied du mur, parce que sa conclusion est une action, dont il paiera le prix : c’est reformuler Vincent Descombes sur le « sujet pratique ».
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01920415
Contributeur : Francis Goyet <>
Soumis le : mardi 13 novembre 2018 - 11:23:22
Dernière modification le : mardi 29 janvier 2019 - 16:52:51

Identifiants

  • HAL Id : hal-01920415, version 1

Collections

UGA | RARE

Citation

Francis Goyet. « Rhétorique et simplexité : esthétique de la décision ». équipe GRAL (ULB de Bruxelles), équipe SRSC (ULB de Bruxelles). « Usages et fonctions de la rhétorique », 2014. ⟨hal-01920415⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29