Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

« Le pathos de la crainte dans La Boétie, Discours de la Servitude volontaire »

Résumé : La vulnérabilité relève au XVIe siècle du couple crainte et assurance, que l’on examinera en lisant ensemble Aristote (Rhétorique, II, 5) et le Discours de La Boétie. I) Le pathos de la crainte, ignoré par la critique actuelle, se condense à la fin du Discours, place habituelle du recours au pathos. II) Dans le chapitre d’Aristote, les lieux auxquels recourt La Boétie dressent le portrait de la Cour comme d’un monde plein de dangers mortels. III) L’emploi du pathos de la crainte par La Boétie révèle l’enjeu ultime du Discours : en se laissant saisir par le pathos, le lecteur comprend de l’intérieur quels sont, en dernière analyse, “le ressort et le secret de la domination” que dénonce La Boétie.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01919204
Contributeur : Francis Goyet <>
Soumis le : lundi 12 novembre 2018 - 11:50:12
Dernière modification le : vendredi 31 juillet 2020 - 03:46:25

Identifiants

  • HAL Id : hal-01919204, version 1

Collections

CNRS | UGA

Citation

Francis Goyet. « Le pathos de la crainte dans La Boétie, Discours de la Servitude volontaire ». Cécile Lignereux, Klaus Ridder. La vulnérabilité : discours et représentations du Moyen Âge aux siècles classiques / Vulnerabilität : Diskurse und Vorstellungen vom Frühmittelalter bis ins 18. Jahrhundert, Mohr Siebeck, A paraître. ⟨hal-01919204⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42