Retour sur quelques difficultés d'interprétation de l'article 464 du Code civil

Résumé : La remise en cause d’un testament du fait de la faiblesse d’esprit du testateur risque d’être de plus en plus fréquente du fait du vieillissement de la population et il faut trouver un juste équilibre entre le besoin de sécurité juridique et le risque d’abus de faiblesse. Des doutes ont été émis sur la possibilité de soumettre les testaments à la nullité frappant les actes durant la période suspecte qui précède une mise sous protection judiciaire (C. civ., art. 464), parce que le texte exige désormais qu’il soit justifié « d’un préjudice subi par la personne protégée ». L’auteur montre que l’esprit du texte demeure toutefois très favorable à l’annulation des testaments sur le fondement de l’article 464 du Code civil.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01979920
Contributor : Maëlle Sivy <>
Submitted on : Monday, January 14, 2019 - 9:16:52 AM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 3:33:32 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01979920, version 1

Collections

Citation

Pierre Murat. Retour sur quelques difficultés d'interprétation de l'article 464 du Code civil. Defrénois. La revue du notariat, Lextenso, 2017, pp.879-885. ⟨hal-01979920⟩

Share

Metrics

Record views

18