Les normes et les mœurs : prescription et description chez La Rochefoucauld et La Bruyère

Résumé : Cet article s’efforce de montrer que les moralistes classiques (en l’espèce La Rochefoucauld et La Bruyère) tendent à rompre, à plus d’un titre, avec une conception strictement normative du discours sur les mœurs. Leurs options rhétoriques (rupture avec la norme du discours continu, glissement du prescriptif vers le descriptif) signent la prééminence d’une visée proprement cognitive : il s’agit moins de régler les conduites que de « faire l’anatomie de tous les replis du cœur », laquelle implique en retour, à l’autre bout et par ricochet, une anatomie des normes (usages, convenances, exemples, modèles) qui façonnent lesdites conduites.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Emmeline Gros; Claudine Sagaert. Normes et transgressions, Presses de l’Université de Toulon, p. 187-214, 2017, Transverses, 978-2-9554235-2-3
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01615428
Contributeur : David Sierra <>
Soumis le : jeudi 12 octobre 2017 - 13:21:58
Dernière modification le : mardi 30 octobre 2018 - 08:00:36

Identifiants

  • HAL Id : hal-01615428, version 1

Collections

Citation

Bernard Roukhomovsky. Les normes et les mœurs : prescription et description chez La Rochefoucauld et La Bruyère. Emmeline Gros; Claudine Sagaert. Normes et transgressions, Presses de l’Université de Toulon, p. 187-214, 2017, Transverses, 978-2-9554235-2-3. 〈hal-01615428〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

59