Entre lions et loups: à propos des comparaisons homériques

Résumé : Les comparaisons animales chez Homère sont étudiées ici dans une perspective anthropologique, pour montrer comment les lions, les sangliers et les loups donnés comme des images des guerriers engagés dans de grands combats, constituent un répertoire de la sauvagerie, qui mord, brise, déchire, joue des crocs et des griffes, mais ne va pas jusqu'à dévorer sa proie le plus souvent. Un nombre de comparaisons surprenant montre même l'échec du grand fauve réputé roi des animaux. Dans l'ensemble cependant, la suprématie des fauves correspond à celle des combattants achéens, supérieurs aux Troyens: même si Hector est assez souvent vu comme un lion, la supériorité d'Achille est évidente, montré comme un lion cruel, vaillant et dédaigneux du danger dans plusieurs moments-clefs de l'épopée (chant 20 avec la plus longue comparaison de l'Iliade et chant 24). D'une manière paradoxale, les comparaisons semblent mettre en évidence le cœur magnanime des lions: au lieu d'ensauvager les héros, les comparaisons ont l'air d'héroïser les animaux.
Type de document :
Article dans une revue
Gaïa - Revue interdisciplinaire sur la Grèce archaïque, ELLUG, 2016, Dossier thématique Déchirer, dévorer, dépenser en Grèce ancienne 19, pp.127-150. 〈http://ellug.univ-grenoble-alpes.fr/〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01438685
Contributeur : Françoise Letoublon <>
Soumis le : mardi 17 janvier 2017 - 23:52:56
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:27:31

Identifiants

  • HAL Id : hal-01438685, version 1

Collections

Citation

Françoise Letoublon. Entre lions et loups: à propos des comparaisons homériques. Gaïa - Revue interdisciplinaire sur la Grèce archaïque, ELLUG, 2016, Dossier thématique Déchirer, dévorer, dépenser en Grèce ancienne 19, pp.127-150. 〈http://ellug.univ-grenoble-alpes.fr/〉. 〈hal-01438685〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

63