Manger la chair de son ennemi

Résumé : À partir des formules homériques se dessine une “Encyclopédie homérique” de la nourriture. La plupart des formules montrent une image cohérente des humains mangeant du pain et de la viande cuite, en opposition aux animaux nourris de chair humaine et aux dieux nourris de nectar et d’ambroisie. Pourtant, certains passages troublants montrent qu’Achille face à Hector fait le vœu de le manger cru. Hécube dans le chant 24 souhaite de manger cru le foie d’Achille. Dans la première partie de l’Iliade, un seul passage montre un vœu comparable, peut-être ironiquement attribué à Héra par Zeus, avec la forme rare βεβρώθοις. Nous relions ces passages à d’autres dans lesquels une arme, une lance, est dite être avide de chair humaine. Même si elles ne sont pas aussi fréquentes dans le texte que celles du premier groupe, ces formes font partie du corpus formulaire, et entraînent une image plus sauvage du monde homérique, dans laquelle le désir de manger son ennemi n’est pas masqué sous les conventions usuelles du langage.
Type de document :
Article dans une revue
Food and History, Turnhout : Brepols, 2016, L'imaginaire de l'alimentation humaine en Grèce ancienne, textes réunis par Jocelyne Peigney et Brigitte Lion, 13 (1-3 2015), pp.15-44
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01438680
Contributeur : Françoise Letoublon <>
Soumis le : mardi 17 janvier 2017 - 23:21:06
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:27:31

Identifiants

  • HAL Id : hal-01438680, version 1

Collections

Citation

Françoise Letoublon. Manger la chair de son ennemi. Food and History, Turnhout : Brepols, 2016, L'imaginaire de l'alimentation humaine en Grèce ancienne, textes réunis par Jocelyne Peigney et Brigitte Lion, 13 (1-3 2015), pp.15-44. 〈hal-01438680〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

178