Paroles étranges : De l'École des idiots à La prise d'Izmail.

Isabelle Després 1
1 CESC
ILCEA - Institut des Langues et des Cultures d'Europe et d'Amérique
Résumé : L’article compare deux romans postmodernistes russes, L'École des idiots, de Sacha Sokolov, et La Prise d’Izmail de Mikhail Chichkine. Le premier est considéré dans sa continuité avec les expériences des futuristes sur le mot et sur le temps. On étudie les allitérations, les jeux d’écriture, les anagrammes, les altérations de mots. La disparition des paragraphes et de la ponctuation suggère que la parole se transforme par endroits en un balbutiement. On constate que les sons et les rythmes prennent le dessus sur les rapports logiques entre les mots. L’écriture imite la musique. Le roman de Chichkine est dense de paroles hétérogènes, de citations directes ou voilées d’auteurs de tous les pays et de toutes les époques (classiques russes, grecs, latins, textes slavons...). Mais il contient aussi une infinité de détails sur la vie et sur les hommes. Le tout est savamment entremêlé, donnant une existence quasi autonome aux mots, et conjurant la réalité auxquels ils se rapportent.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
2015
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01272472
Contributeur : Isabelle Després <>
Soumis le : mercredi 10 février 2016 - 18:49:12
Dernière modification le : samedi 13 février 2016 - 01:05:28
Document(s) archivé(s) le : samedi 12 novembre 2016 - 17:11:12

Fichier

Paroles étranges de l'école ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01272472, version 1

Collections

Citation

Isabelle Després. Paroles étranges : De l'École des idiots à La prise d'Izmail.. 2015. <hal-01272472>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

81

Téléchargements du document

56