LES COMMUNAUTÉS ET LE DROIT DE PRÉEMPTION : Étude à caractère juridique

Résumé : Les compétences qui ont été attribuées aux EPCI en matière de droit de préemption – droit de préemption urbain, droit de préemption dans les zones d’aménagement différé et dans les espaces naturels sensibles, droit de préemption commercial –, ont longtemps été étroitement cantonnées, complexes voire anachroniques. Cet état de droit est toutefois en train de s’estomper, notamment depuis la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 dite loi Alur. Il est acquis aujourd’hui que les intercommunalités doivent pouvoir disposer des outils nécessaires à la mise en oeuvre d’une politique volontariste en matière foncière ou immobilière (développement économique, habitat…) et ne plus disposer de compétences résiduelles. Ce texte comporte à ce titre d’importantes avancées que nous aborderons ci-après (dévolution mécanique du droit de préemption urbain aux EPCI du fait du développement attendu des plans locaux d’urbanisme intercommunaux, création de zones d’aménagement différé intercommunales).
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
ADCF - GRIDAUH. 88 p., 2015, ADCF
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01229439
Contributeur : Jean-François Joye <>
Soumis le : lundi 16 novembre 2015 - 16:19:31
Dernière modification le : lundi 7 mai 2018 - 11:46:01
Document(s) archivé(s) le : vendredi 28 avril 2017 - 21:17:27

Fichier

ADCF-EtudeCommunautesPreemptio...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01229439, version 1

Collections

Citation

Jean-François Struillou, Jean-François Joye. LES COMMUNAUTÉS ET LE DROIT DE PRÉEMPTION : Étude à caractère juridique. ADCF - GRIDAUH. 88 p., 2015, ADCF. 〈hal-01229439〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

242

Téléchargements de fichiers

1577