De l’émergence à la diffusion du projet, construction d’un discours par l’architecte : Le cas du barrage de Génissiat par Albert Laprade

Résumé : En s’emparant des possibilités offertes par le développement de la presse illustrée, l’architecte devient, au début du XXe siècle, acteur de la scène intellectuelle. L’espace éditorial professionnel lui permet non seulement de faire la promotion de ses projets, des nouvelles techniques constructives, mais il devient aussi le lieu du débat architectural. La communication s’intéresse à la place du projet architectural dans la construction d’un discours par l’architecte. Dans quelle mesure utilise-t-il sa propre production pour s’inscrire dans les débats qui lui sont contemporains ? Afin d’interroger ce processus, nous prendrons appui sur la production d’Albert Laprade (1883-1978). Ce dernier tient une place significative dans paysage intellectuel français de la première moitié du XXe siècle, notamment en collaborant de manière régulière à de nombreuses revues professionnelles telles que L’architecture, L’architecture d’Aujourd’hui, et L’architecture française. Nous nous intéresserons particulièrement à l’interaction entre le projet qu’il a conduit pour le barrage hydroélectrique de Génissiat (1939-1950) et sa participation au débat sur les rôles respectifs des architectes et des ingénieurs. Nous formulerons l’hypothèse que, dans ce cadre, le projet peut devenir le médium d’un discours architectural, c’est-à-dire le support matériel d’un message. A partir d’un corpus constitué d’articles qui, au cours de leur développement, font référence au projet de Génissiat, nous analyserons, dans un premier temps, ce qui relève de la médiatisation du projet et ce qui participe à l’élaboration d’un discours plus large. Nous étudierons ensuite quels enseignements l’architecte tire du projet. Il s’agira de mettre en évidence les éléments significatifs que l’architecte extrait de son propre projet, de sa propre expérience, afin d’appuyer ses propos. Enfin, nous tenterons de montrer comment les outils de représentation du projet architectural participent à la construction d’une rhétorique sur les relations entre architectes et ingénieurs. L’analyse du processus éditorial mis en place par Albert Laprade autour du projet de Génissiat permet de questionner le projet en tant que source de connaissances pour l’architecte. Au-delà de ce processus, l’enjeu est d’interroger la constitution d’un objet d’étude qui intègre le projet dans ses différentes modalités d’existence (de son émergence à sa diffusion), et dans son contexte de production.
Type de document :
Communication dans un congrès
3ème Rencontres Doctorales en Architecture 2015, Sep 2015, Marseille, France
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01195658
Contributeur : Claire Rosset <>
Soumis le : mardi 8 septembre 2015 - 11:45:07
Dernière modification le : mercredi 9 septembre 2015 - 01:04:12

Identifiants

  • HAL Id : hal-01195658, version 1

Collections

Citation

Claire Rosset. De l’émergence à la diffusion du projet, construction d’un discours par l’architecte : Le cas du barrage de Génissiat par Albert Laprade. 3ème Rencontres Doctorales en Architecture 2015, Sep 2015, Marseille, France. 〈hal-01195658〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

122