"Présence, absence des vestiges d'Alexandrie"

Abstract : Les vestiges absents d’Alexandrie, qui déçoit l’attente des voyageurs du XIXe siècle, suppléant au manque par la dérision ou le sublime, sont à l’image du Pharos pour Edward Morgan Forster : signal (« beacon ») et appel à l’imagination du visiteur, ils deviennent une présence invitant à l’exploration déambulatoire des traces de l’histoire et de l’espace. La mise en récit et en spectacle (« pageant ») de l’histoire, la carte et le guide, ont chez Forster une fonction de « re-présentance » invitant à découvrir le passé par le prisme de la connaissance et de l’imagination. Lawrence Durrell, qui explore la ville sur les traces de Forster et Cavafy, fait de l’Alexandrie du Quatuor un lieu de mémoire ; les vestiges deviennent un seuil entre le passé et le présent et ils contribuent à la création d’un continuum spatio-temporel, hybride, et à cet univers héraldique dont le poète a la clef
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Vestiges du Proche-Orient et de la Méditerranée, dir. Catherine Delmas et Daniel Lançon, Librairie orientaliste Paul Geuthner, p. 163-179, 2015, 978-2-7053-3923-4
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01157340
Contributeur : Catherine Delmas <>
Soumis le : mercredi 27 mai 2015 - 22:48:33
Dernière modification le : samedi 19 novembre 2016 - 01:10:35

Identifiants

  • HAL Id : hal-01157340, version 1

Collections

Citation

Catherine Delmas. "Présence, absence des vestiges d'Alexandrie". Vestiges du Proche-Orient et de la Méditerranée, dir. Catherine Delmas et Daniel Lançon, Librairie orientaliste Paul Geuthner, p. 163-179, 2015, 978-2-7053-3923-4. <hal-01157340>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

107