Du « genre » social au « genre » incorporé : Le « corps genré » des SIC

Fabienne Martin-Juchat 1 Béatrice Galinon-Mélénec 2
2 Equipe Homme-trace
IDEES - Identités et Différenciation de l'Environnement des Espaces et des Sociétés
Résumé : Depuis plus de 10 ans, les deux auteures de cet article œuvrent à la problématisation de la question du corps en SIC. Elles montrent ici comment la relation faite entre communication, corporéité et société est étroitement liée à des taxinomies sociales incorporées aussi bien par les acteurs que par les scientifiques. Après avoir proposé une épistémologie propre aux SIC quant aux recherches sur le corps, l’article expose les implications méthodologiques, par le biais de la question du “corps genré”. L’appréhension des « signes-traces » intègre le répertoire sémiotique de la pensée occidentale dans une épistémologie qui décloisonne nature et culture, sujet et objet, individu et social. Dans la même mouvance épistémologique, les rapports de genre, pensés dans le cadre d’une anthropologie par la communication affective demandent de dépasser des méthodologies post-structuralistes verbo-centrées.
Type de document :
Article dans une revue
Revue française des sciences de l'information et de la communication, Société Française des Sciences de l'Information et de la Communication, 2014
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01133204
Contributeur : Gresec Gresec <>
Soumis le : mercredi 18 mars 2015 - 17:05:43
Dernière modification le : mardi 24 juillet 2018 - 15:30:25

Identifiants

  • HAL Id : hal-01133204, version 1

Collections

Citation

Fabienne Martin-Juchat, Béatrice Galinon-Mélénec. Du « genre » social au « genre » incorporé : Le « corps genré » des SIC. Revue française des sciences de l'information et de la communication, Société Française des Sciences de l'Information et de la Communication, 2014. 〈hal-01133204〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

187