Les Lupercales, rite urbain et fête populaire, les avatars d'une célébration séculaire

Résumé : Les Lupercales appartiennent à la tradition la plus archaïque, au point que leur signification religieuse n’apparaît déjà plus très clairement aux contemporains de César. Pourtant, l’attachement des Romains est indéniable. Ils continuent à célébrer ce rite au Ve siècle, alors que le pouvoir politique a marginalisé le paganisme et qu’euxmêmes ont embrassé la foi chrétienne. La hiérarchie ecclésiastique a dû lutter énergiquement contre ces pratiques. Il y a là, bien sûr, un enjeu religieux : l’éradication de la superstitio (le respect scrupuleux des rites qui constituait la charpente de la religiosité païenne) et celle des superstitions (la croyance dans les daimones). Mais la fidélité des habitants de la Ville dépasse cette question. Elle s’explique, d’une part, par le caractère identitaire d’une fête qui est liée explicitement à l’existence et à la sauvegarde de la communauté, ce qui s’est prêté aux utilisations politiques, et, d’autre part, par son évolution sociale qui l’apparente à des réjouissances populaires, pour lesquelles le pouvoir à Rome, quel qu’il soit, a toujours nourri la plus profonde méfiance.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Gilles Bertrand et Ilaria Taddei (éd.). Le Destin des Rituels. Faire corps dans l'espace urbain, Italie-Allemagne, Ecole Française de Rome, pp.21-40, 2008, 978-2-7283-0821-7
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01112567
Contributeur : Isabella Tarricone <>
Soumis le : mardi 3 février 2015 - 11:22:52
Dernière modification le : mardi 21 juin 2016 - 15:21:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-01112567, version 1

Collections

Citation

Marie-Claire Ferriès. Les Lupercales, rite urbain et fête populaire, les avatars d'une célébration séculaire. Gilles Bertrand et Ilaria Taddei (éd.). Le Destin des Rituels. Faire corps dans l'espace urbain, Italie-Allemagne, Ecole Française de Rome, pp.21-40, 2008, 978-2-7283-0821-7. 〈hal-01112567〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

133