Réflexions sur le processus d'institutionnalisation au temps des dauphins de la deuxième race (1183-1282)

Résumé : Le processus d’institutionnalisation des terres dauphinoises est tout juste amorcé par les princes dits de la «deuxième race» (1183-1282). C’est cette amorce qui fait l’objet de cette étude. Celle-ci insiste sur la part volontariste de ce processus, issu davantage de transformations rapides dirigées par le prince que de glissements progressifs, par «antonomasie», d’habitudes progressivement entérinées juridiquement. Le rôle d’un fort milieu notarial dans la principauté n’est pas à négliger pour comprendre ces évolutions. Une telle analyse vaut aussi bien pour les institutions curiales (chancellerie, justice suprême) que pour les institutions locales (châtellenies, totalement remodelées à ce moment-là).
Type de document :
Article dans une revue
Mélanges de l’École française de Rome - Moyen Âge, École française de Rome, 2011, 123 (2), pp.431-441. 〈10.4000/mefrm.631 〉
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-01057353
Contributeur : Jerome Zeiliger <>
Soumis le : vendredi 22 août 2014 - 12:32:26
Dernière modification le : mercredi 28 juin 2017 - 15:26:54

Identifiants

Collections

Citation

Anne Lemonde. Réflexions sur le processus d'institutionnalisation au temps des dauphins de la deuxième race (1183-1282). Mélanges de l’École française de Rome - Moyen Âge, École française de Rome, 2011, 123 (2), pp.431-441. 〈10.4000/mefrm.631 〉. 〈hal-01057353〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

93