La syncope narrative dans Lolita

Résumé : Dans le roman de Vladimir Nabokov Lolita, le rythme particulier de la narration peut se décrire à l'aide de la notion de syncope. Obsédé par le temps, Humbert le narrateur représente les moments clés de son expérience comme des syncopes, où celui-ci est pour un temps suspendu ou aboli. Dans son récit, il impose par divers procédés (ponctuation, intrusion d'éléments incongrus) un rythme qui vise à brouiller les niveaux temporels et narratifs et à lui assurer l'empathie du lecteur. Ce dernier, cependant, garde la liberté d'interpréter le texte en fonction de ses propres rythmes, qui peuvent lui valoir ces moments de ravissement que sont les syncopes, par la découverte de nouvelles configurations de sens dans un texte qui reste résolument ouvert.
Type de document :
Article dans une revue
Sillages Critiques, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2010, URL : http://sillagescritiques.revues.org/1645 (10 p.)
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-00984758
Contributeur : Claire Maniez <>
Soumis le : lundi 28 avril 2014 - 17:40:03
Dernière modification le : lundi 28 avril 2014 - 17:45:54

Identifiants

  • HAL Id : hal-00984758, version 1

Collections

Citation

Maniez Claire. La syncope narrative dans Lolita. Sillages Critiques, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2010, URL : http://sillagescritiques.revues.org/1645 (10 p.). 〈hal-00984758〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

59