Campagne métropolitaine, la parole aux agriculteurs

Résumé : Campagne métropolitaine, la parole aux agriculteurs Boursouflée, distendue, diffuse, la ville européenne fait couler beaucoup d'encre. Elle a changé d'échelle et de forme. En ce sens, elle fait l'objet de nombreux travaux ana-lytiques et prospectifs au sein desquels les métropoles, véritables figures de proue de ces transformations, nourrissent le débat quant à l'avenir des territoires habités. Mais, parallèlement à ces mutations urbaines, le monde agricole – et tout particulièrement aux abords des villes et des métropoles – change lui aussi profondément. Que se passe-t-il aux portes de nos villes ? Existe-t-il une campagne générique à l'image d'une ville qui semble l'être devenue ? Au lieu de nous focaliser sans fin sur la ville en elle-même, intéressons-nous à son « en dehors », à l'agriculture, changeons alors de point de vue et voyons ce que l'envers du décor urbain peut nous apprendre. Pour ce faire, la parole est aux agriculteurs. Mosaïque agricole et campagne générique Pour aborder cette question agricole, quelques éléments introductifs tout d'abord. Par exemple, la forte présence d'espaces agricoles en Europe doit être rappelée, dans la mesure où ils occupent 40 % du territoire 1. Cette distinction est une spécificité notoire de l'agriculture européenne. L'utilisation agricole et pastorale des montagnes constitue aussi une des spécificités de l'Europe en ce domaine 2. La mise en valeur, tant ancienne que progressive, des territoires agricoles a de plus façonné des paysages hétérogènes portés par des structures agricoles diverses. Un système agricole semble toutefois re-présentatif de l'agriculture européenne. Il s'agit du système appelé polyculture-élevage associant élevage et cultures dans une même exploitation : « Ce système de polyculture-élevage constitué d'exploitations familiales est caractéristique de l'Europe. Il en délimite l'aire d'expansion. 3 » Cependant, la dernière révolution agricole, venue du Danemark et des Pays-Bas, a pro-fondément transformé les exploitations européennes. Polyculture et élevage tendent peu à peu à s'effacer devant l'intensification du travail, la spécialisation des tâches et la mécanisation des techniques. La mosaïque agricole européenne s'estompe progressive-ment pour laisser place à des campagnes génériques qui questionnent l'avenir agricole et paysager de l'Europe. Enfin, dans la mesure où elles ont depuis longtemps abrité d'autres activités en plus de l'agriculture, un autre trait caractéristique des campagnes européennes réside dans leur multifonctionnalité 4. La banalisation des campagnes remet-elle en question cette multi-fonctionnalité ? Ou au contraire, l'hypermodernité contemporaine est-elle l'expression d'une accentuation de la multifonctionnalité des campagnes, et ce tout spécialement de celles qui bordent villes et métropoles ?
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers thématiques, École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille, 2014, agriculture métropolitaine / métropole agricole, n°11, p. 217 - 229
Liste complète des métadonnées

http://hal.univ-grenoble-alpes.fr/hal-00975430
Contributeur : Jennifer Buyck <>
Soumis le : vendredi 16 mars 2018 - 09:41:23
Dernière modification le : mardi 17 juillet 2018 - 15:49:08
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 septembre 2018 - 00:13:19

Fichier

BuyckArt.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-00975430, version 1

Collections

Citation

Jennifer Buyck. Campagne métropolitaine, la parole aux agriculteurs. Cahiers thématiques, École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille, 2014, agriculture métropolitaine / métropole agricole, n°11, p. 217 - 229. 〈hal-00975430〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

252

Téléchargements de fichiers

28