Quels sont les soubassements cognitifs de l'enseignement ?

Résumé : La plupart des travaux essayant de caractériser l'enseignement se sont plutôt intéressés, soit à la situation, soit à l'activité de l'enseignant elle-même, mais rarement à ce qu'elle requérait comme capacités cognitives. Ce faisant, ces travaux se sont plus centrés sur ce sur quoi cette activité était différente des autres activités humaines, que sur ses similitudes avec d'autres, notamment les activités langagières. Dans cet article, nous posons que l'enseignement correspond à une situation communicative d'apprentissage culturel, dans un cadre d'attention conjointe, médiatisée par divers artefacts. Nous décrivons les grandes lignes d'une approche, cognitive et écologique, du processus d'enseignement/apprentissage, en posant que sa mise en œuvre repose en grande partie sur des capacités langagières.
Type de document :
Article dans une revue
Les Dossiers des sciences de l'éducation , http://dse.revues.org/, 2005, 14, pp.111-122
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00321425
Contributeur : Philippe Dessus <>
Soumis le : dimanche 14 septembre 2008 - 17:38:21
Dernière modification le : jeudi 21 juin 2018 - 15:28:14
Document(s) archivé(s) le : vendredi 4 juin 2010 - 11:20:05

Fichier

dse05.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00321425, version 1

Collections

TICE | UGA | LSE

Citation

Philippe Dessus. Quels sont les soubassements cognitifs de l'enseignement ?. Les Dossiers des sciences de l'éducation , http://dse.revues.org/, 2005, 14, pp.111-122. 〈hal-00321425〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

278

Téléchargements de fichiers

223